In the Spotlight: Natalie Baatjies | Étudiante du mois : Natalie Baatjies

Categories : Blog

Posted:

Author: Nwabisa Mazana

In the spotlight, this month is Natalie Baatjies who is the Senior Group FinTech Product and Strategy Manager at MTN, a Certified Digital Finance Practitioner and a Certified Business Coach. Natalie has over 20 years of experience in FinTech where she has held executive roles at pioneering FinTech start-ups like Oradian and Fundamo.   She has led multinational teams who were responsible for deploying 14 mobile money solutions across 12 markets.  During this time, Natalie witnessed first-hand the power digital financial services has to empower people and transform economies and has continually worked to see this realised.

Becoming a Credible DFS Expert

Whilst Natalie’s experience continued to grow as her career in FinTech progressed, she saw the need to consolidate her reputation as a credible and capable digital financial services (DFS) expert, who understood all aspects of DFS including the technology, regulation and use cases, by adding to her capabilities through training, which is how she came to enrol on her first DFI course in 2016. Once she had completed the Certificate in Digital Money (CIDM), she came to realise that – the more you learn – the more there is to know, and whilst she understood it would not be possible to master all aspects of DFS, it would be important to keep abreast of the industry and ensure that her skills remained relevant. She further explains, “I decided then to embark on the CDFP journey to ensure that I continued to have the right knowledge and skills to design DFS solutions that are affordable, accessible and solve real-world problems for low-income consumers in Africa.” She added, “My second goal was to learn how to build sustainable business models that prove the business case for inclusive digital financial services”.

Since becoming a CDFP graduate Natalie has been able to consistently work on both.  She was fast to apply her new knowledge and used these acquired skills to build strategies and solutions across a vast range of business cases where she had little to no previous experience including Agri-Tech, E-commerce, Remittances and Microfinance solutions. All these solutions were focused on increasing access to affordable financial solutions for underserved populations.  She worked with organisations such FinMark Trust on important projects such as building the Interoperable Regional Switch for remittances in SADC, advised on the design of a mobile money-based e-commerce solution for small-holder farmers for the IFC, and the digital strategy for SME’s at a Pan-African bank.

Natalie goes on to state that “DFI courses also gave me the confidence to participate meaningfully in conversations on emerging trends. Thanks to the knowledge I gained at DFI, I chaired banking conferences on AI and Open Banking and could facilitate constructive conversation and interesting debates. The Bitcoin course equipped me with the right level of knowledge to identify crypto solutions that expose the vulnerable to volatility or proposals that promote blockchain technology where a decentralized ledger was not appropriate or required”.

A valued member of the DFS community

Natalie is not only a CDFP graduate, but also a Community of Practice (COP) facilitator at DFI, a position she stepped into in June of this year. As part of her role as a COP facilitator Natalie aids in fostering authentic engagement and collaboration amongst other DFI students and alumni in South Africa. We are honoured to have her working with our community, having been a part of COPs during her time studying with DFI she understands the crucial role they have to play in elevating a student’s journey.  To share her experiences and help them work on solutions, overcome challenges and learn from each other in the process. “What I enjoy most is that DFI is the infectious mission to drive financial inclusion. Students are encouraged to apply learnings to their own markets and collaborate with peers to drive innovation and reform” states Natalie.

As for the future, Natalie is still on her quest that started when she transitioned from Fundamo to Visa in 2013, – to have the honour of leading another dynamic team, who designs inclusive technology that transforms the lives of vulnerable people, particularly in Africa. But the possibilities are endless and she doesn’t rule out the fact that she may one day translate the skills she acquired at DFI to the health or education sector and perhaps start a digital innovation that will help to improve the lives of people with non-speaking autism like her son, “Do what you love with excellence and conviction and trust that blessings will follow in time”.

________________________________________________________________________________________________________

 

Ce   mois-ci, Natalie Baatjies est Senior Group FinTech Product and Strategy Manager chez MTN, Certified Digital Finance Practitioner (CDFP) et Business Coach certifiée, est sous le feu des projecteurs. Natalie a plus de 20 ans d’expérience  dans le domaine des Fintech, où elle a occupé des postes de direction dans des  start-ups pionnières de la technologie financière comme Oradian et Fundamo. Elle a dirigé des équipes multinationales qui étaient responsables du déploiement de 14 solutions de mobile money sur 12 marchés. Pendant ce temps, Natalie a été témoin de première main du pouvoir des services financiers numériques pour autonomiser les gens et transformer les économies et a continuellement travaillé pour que cela se réalise.

Devenir un experte en finance digitale crédible

Alors que l’expérience de Natalie a continué à contribuer au développement de sa carrière dans les technologies financières, elle a vu la nécessité de consolider sa réputation d’experte crédible et compétente en services financiers numériques (SFN), qui comprenait tous les aspects de la finance digitale, y compris la technologie, la réglementation et les usages en renforçant ses capacités par la formation. C’est ainsi qu’elle en est venue à s’inscrire à son premier cours DFI en 2016.  Une fois qu’elle a terminé le Certificat En Monnaie Digitale (CEMD), elle s’est rendu compte que – plus elle apprenait – plus il y avait à découvrir et même si elle comprenait qu’il ne serait pas possible de maîtriser tous les aspects de la finance digitale, il serait important de se tenir au courant des évolutions de l’industrie et de s’assurer que   ses compétences restaient pertinentes. Elle ajoute : « J’ai alors décidé  de me  lancer dans  le parcours CDFP pour m’assurer que je continue à acquérir les bonnes connaissances et compétences pour concevoir des solutions financières digitales abordables, accessibles et résolvant des problèmes réels pour les consommateurs à faible revenu en Afrique. Elle a ajouté : « Mon deuxième objectif était d’apprendre à construire des modèles commerciaux durables qui démontrent l’opportunité commerciale des services financiers numériques inclusifs ».

Depuis qu’elle est élevée au grade CDFP, Natalie a été en mesure de travailler constamment sur les deux.  Elle a rapidement appliqué ses nouvelles connaissances et a utilisé ces compétences acquises pour élaborer des stratégies et des solutions dans le cadre d’une vaste gamme d’analyses d’opportunités commerciales dans des domaines dans lesquels elle avait peu d’expérience, y compris l’Agri-Tech, l’E-commerce, le transfert de fonds et les solutions de microfinance. Toutes ces solutions étaient axées sur l’amélioration de l’accès à des solutions financières abordables pour les populations mal desservies. Elle a travaillé avec des organisations telles que FinMark Trust sur des projets importants tels que la construction du Switch régional interopérable pour les envois de fonds dans la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC), a conseillé sur la conception d’une solution de commerce électronique basée sur le mobile money pour les petits exploitants agricoles pour la Société Financière Internationale (SFI), et  la stratégie digitale pour les PME d’une banque panafricaine.

Natalie poursuit en déclarant que « les cours DFI m’ont également donné la confiance nécessaire pour participer de manière significative aux conversations sur les thématiques émergentes. Grâce aux connaissances que j’ai acquises avec DFI, j’ai présidé des conférences sur l’application de l’Intelligence Artificielle et l’Open Banking dans le secteur bancaire et j’ai pu faciliter des conversations constructives et des débats intéressants. Le cours sur le Bitcoin m’a doté du bon niveau de connaissances pour identifier les crypto actifs qui exposent les personnes vulnérables à la volatilité ou les propositions qui promeuvent la technologie blockchain ou de montrer là où un registre décentralisé n’est ni approprié ni requis ».

Un membre apprécié de la communauté des praticiens de la finance digitale

Natalie est non seulement certifiée CDFP, mais elle est aussi une Facilitatrice de la Communauté de Pratique (COP) à DFI, un poste qu’elle occupe depuis le mois de juin de cette année. Dans l’exercice de son rôle de Facilitatrice de la Communauté de Pratique (CoP), Natalie contribue à favoriser un engagement et une collaboration authentiques entre d’autres étudiants et anciens élèves de DFI en Afrique du Sud.  Nous sommes honorés qu’elle travaille avec notre communauté, ayant fait partie de la COP pendant ses études avec DFI, elle comprend le rôle crucial qu’elles (les facilitatrices) ont à jouer dans l’amélioration du parcours d’un étudiant pour partager ses expériences et les aider à trouver des solutions, à surmonter les défis et à apprendre les uns des autres dans le processus.  « Ce que j’apprécie le plus, chez DFI, c’est cette passion « contagieuse » en faveur de l’inclusion financière. Les étudiants sont encouragés à appliquer les apprentissages à leurs propres marchés et à collaborer avec leurs pairs pour stimuler l’innovation et la réforme », déclare Natalie.

En ce qui concerne l’avenir, Natalie est toujours dans sa quête qui a commencé lorsqu’elle est passée de Fundamo à Visa en 2013.  Elle a l’honneur de diriger une autre équipe dynamique, qui conçoit une technologie inclusive qui transforme la vie des personnes vulnérables, en particulier en Afrique.  Mais les possibilités sont infinies et elle n’exclut pas le fait qu’elle puisse un jour traduire les compétences qu’elle a acquises à DFI en services de santé ou d’éducation et peut-être lancer une innovation numérique qui aidera à améliorer la vie des personnes atteintes d’autisme non parlant comme son fils. « Faites ce que vous aimez avec excellence et conviction et ayez confiance que les bénédictions suivront dans le temps ».