fbpx

COVID-19 | Official online Resource and News Portal. For more information, visit www.sacoronavirus.co.za

Écoutez maintenant: Intelligence Artificielle, Biométrie, Big Data : quels apports dans le développement des services financiers en Afrique ?

Ce webinaire s’inscrit dans le cadre d’une initiative visant à permettre à Digital Frontiers Institute (DFI) d’interagir plus régulièrement avec sa communauté francophone. Ce fut l’occasion pour les trois panélistes invités d’éclairer l’audience sur l’intelligence artificielle, la biométrie, le big data et les défis que ces technologies permettent d’adresser dans l’offre des services financiers en Afrique. Au cours du webinaire, un accent particulier a été mis sur la question de la protection des données, en particulier, la nécessité pour les entreprises et les pouvoirs publics d’investir dans le stockage des données dans leurs pays, afin de préserver la souveraineté numérique des pays africains.

 

Pour animer la discussion, Digital Frontiers Institute a invité trois experts :

  • Dr Eric ADJA, Président de l’Agence Francophone pour l’Intelligence Artificielle (AFRIA), fondation internationale basée à Genève, en charge de la promotion des technologies du numérique et de l’intelligence artificielle en Afrique.
  • Mr Adamou SAMBARE, Directeur Général de CreditInfo West Africa, l’opérateur du premier bureau régional d’information sur le crédit des pays de l’UEMOA.
  • Mr François-Xavier TOKPANOU, Entrepreneur digital, Promoteur de la solution digitale BLUPASS qui aide les TPE/PME de la sous-région à se structurer, en leur donnant les outils pour améliorer leur gestion et faciliter leur accès aux financements.

 Les discussions ont permis de mettre en exergue la contribution de l’intelligence artificielle, la biométrie et du big data à la facilitation des services bancaires à distance, la validation des autorisations d’opérations par voie électronique, les opérations interbancaires de transfert de fonds, l’évaluation des risques, l’offre de nouveaux services aux clients, etc.

Si les échanges ont permis de constater que l’utilisation de ces technologies est déjà une réalité en Afrique francophone, la nécessité d’une meilleure communication autour des initiatives menées a été relevée. Un travail important de sensibilisation, de formation, de mise à niveau des compétences est également à faire au sein des entreprises afin de pouvoir tirer profit des opportunités offertes par les nouvelles technologies. En outre, une bonne gestion des données est essentielle : s’assurer de collecter des données fiables et de bonne qualité qui serviront de base pour que ces nouvelles technologies puissent aider à améliorer l’offre de services financiers.

Différents risques liés à l’utilisation des nouvelles technologies ont été évoqués, notamment le risque de cybersécurité, le risque social d’exclusion face à l’analphabétisme numérique, le risque de manipulation de l’information, les enjeux de protection des données personnelles et des libertés, le risque de cyber-colonisation, etc. La nécessité de la mise en place de centres de données (data center) dans les pays africains a été relevée afin que les données des institutions financières et des pays soient stockées au sein des territoires concernés, afin de ne pas mettre en péril la souveraineté numérique des pays.

Ce webinaire a été modéré par Stéphanie SOEDJEDE, Consultante en Finance Digitale et Actuariat.

Stephanie Soedjede
Stéphanie est une consultante en finance digitale et actuariat, avec 7 ans d’expérience dans le conseil stratégique et opérationnel aux institutions publiques et privées en Afrique. Certifiée Experte en Monnaie Digitale et en Finance Digitale, elle met sa double expertise en finance digitale et actuariat au service d'institutions pour les aider à saisir toutes les opportunités offertes par le digital pour développer leurs activités. Stéphanie contribue au développement des activités de DFI dans la communauté francophone à travers différentes activités (webinaires, partages de connaissances, etc.) ----- Stephanie is a consultant in actuarial sciences and digital finance, with 7 years of professional experience in strategic and operational consulting for public and private institutions in Africa. Certified Expert in Digital Money and Digital Finance, she puts her dual expertise in digital finance and actuarial sciences at the service of institutions to help them seize all the opportunities offered by digital to develop their activities. Stephanie contributes to the development of DFI's activities in the francophone community through various activities (webinars, knowledge sharing, etc.).